Mémoriser mon compte

Contactez-nous pour plus d’informations

Livre blanc sur la publicité extérieure

A l’occasion de l’organisation de 3 matinées débat qui se sont tenues en mars à Paris, Toulouse et Lyon, CTR a publié un livre blanc intitulé « Publicité extérieure : comment limiter la pollution visuelle dans les collectivités territoriales ? ». Cette publication fait le point sur le nouveau règlement local de publicité (RLP) introduit par la loi Grenelle II et la taxe locale sur la publicité exttérieure (TLPE) applicable depuis le 1er janvier 2009.

La publicité extérieure a envahi nos villes. Inventant sans cesse de nouvelles déclinaisons, les dispositifs publicitaires se sont multipliés comme autant d’invitations à la consommation.

Surenchère excessive ou prérequis indispensable à la survie du commerce ? La publicité extérieure est devenue l’instrument imposé pour capter l’attention du public et vendre ses produits. Mais cette logique marchande est-elle compatible avec la logique environnementale ?

A l’heure où les enjeux liés au développement durable se posent avec de plus en plus d’acuité, cette prolifération d’affiches et d’enseignes dégrade le cadre de vie jusqu’à être perçue par les citoyens comme une forme de « pollution visuelle ».

Deux dispositifs législatifs ont été institués afin de limiter les publicités intempestives sur les territoires urbains : le Règlement local de publicité (RLP) modifié dans le cadre de la loi Grenelle II et la Taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE) introduite en 2008 par la loi de modernisation de l’économie.

Pierres angulaires de ce nouveau régime de l’affichage extérieur, les collectivités territoriales ont pour délicate mission de (ré)concilier protection du cadre de vie et développement de l’activité économique. Une prérogative difficile tant la complexité induite par ces nouvelles règles suscite de nombreuses interrogations pour les décideurs territoriaux.
 

Télécharger le PDF